Atardecer en la Condesa

Il me semble que nous avons déjà eu l’occasion de vous parler du quartier, en quelques mots… Voici un petit tour dans notre Colonia, La Condesa. La taille du quartier correspond à peu près à un arrondissement parisien.

Carte de la Condesa et localisation des photos

Comme vous ne le voyez peut être pas sur la carte, il n’y a pas de métro dans le quartier. Tout les métros sont localisés en périphérie du quartier. Juste pour vous donner une idée, la distance entre 2 stations de métro ici équivaut à une station de RER parisienne. Ici, tout est grand, voire très grand.Nous habitons au niveau de l’étoile N°1, tout au sud.

Le quartier est très résidentiel, avec plein de petites rues ornées de bâtiments de moins de 6 étages en général. C’est très charmant et sympathique. Lorsque nous voulons sortir, les rues animées sont à moins de 3 blocs.

Le coeur festif de la Condesa, ce sont les axes Tamaulipas, Nuevo Leon, et le croisement avec Michoacan : bars, restau, boites de nuit ou bars de nuit s’enflamment tous les soirs à partir du jeudi. Il y a tant de bars et de restau que nous sommes loin d’avoir tout testé. Parmi les essayés, il y notamment le Zorzal (voir N°4), un très bon restaurant argentin. Ici, sachez que les restaurants les argentins sont légions ! Il y en a partout !

Dans notre petit parcours en image, nous remontons les allées arborées d’Alfonso Reyes (N°2), puis celle de Tamaulipas (N°3), pour finir par nous rendre vers Parque de España (N°5 et N°6). Ce parc, avec son grand frère Parque México est le poumon de la Condesa. Toutes les familles adorent s’y promener les dimanches après midi pour promener ses bambins, tout comme leurs animaux de compagnie. On y trouve de tout : des vendeurs de biscuits apéros (botanas, et les très fameux Chicharon – graisse de port frite qui se mange comme des chips) , de glaces – nieves, des dresseurs de chiens, des loueurs de petites voitures pour les enfants, des ateliers de peinture…y compris des cours de tango et du théatre de rue !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambiance est très agréable.Il y a assez peu d’insécurité dans le quartier, la police faisant des rondes assez fréquentes à toute heure. Je ne me rends pas compte dans quelle mesure elle sert à quelque chose : les patrouilles sont bruyantes (pour faire fuire les potentiels agresseurs?) et se croient tout permis !

A part se détendre dans ce quartier, on compte deux grandes librairies, une à côté de la maison, El Fondo de Cultura Economica et El Pendulo. Toutes les deux ont une particularité (pour les français que nous sommes) : elles font bistrot et librairie ! Tu peux aller petit déjeuner, déjeuner ou diner là-bas, entre les livres, puis aller acheter le bouquin que tu veux. Ces librairies proposent également des activités culturelles payantes et nombreuses. Ma préférence va au Pendulo, qui est localisé dans une vieille construction pleine de charme.

En bref, ce quartier est un havre de bonheur ! Ca vous tente ?

Publicités
Cet article, publié dans Autres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Atardecer en la Condesa

  1. isabelle perroud dit :

    Zorzal, un nom d’oiseau que j’avais oublié

  2. Mais alors quelle différence entre cuisine argentine et cuisine mexicaine?

  3. garrick21 dit :

    J’adore le concept de libraire , excellent !!
    Nota: pourrais tu stp mettre l’option de pouvoir s’abonner et être prévenu des que tu ajoute un post, cest pratique je trouve !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s